jeudi 11 août 2011

La RAM (Random Access Memory) permet l'écriture et la lecture. Appelée aussi mémoire vive, elle permet de stocker des informations pendant tout le temps de fonctionnement de l'ordinateur, par contre elle est détruite dès lors qu'il est éteint, contrairement à une mémoire de masse comme le disque-dur qui garde les informations même lorsqu'il est hors-tension. Cependant on se sert de cette mémoire vive pour sa rapidité (de l'ordre de quelques dizaines de nanosecondes).

la mémoire morte ou ROM (Read Only Memory traduisez mémoire en lecture seule) est uniquement utilisable en lecture et programmées directement à la fabrication du circuit électronique. Le contenu (programme - donnée) n'est donc pas modifiable. Elle est ) appelée parfois mémoire non volatile, car elle ne s'efface pas lors de la mise hors tension du système.

La ROM contient les éléments essentiels au démarrage (à l’amorçage) de l’ordinateur, c'est-à-dire:
Le bios (Basic Input Output Suystrem)
un programme permettant de piloter les interfaces d'entrée-sortie principales du système, d'où le nom de BIOS ROM donné parfois à la puce de mémoire morte de la carte-mère
Le chargeur d'amorce: un programme permettant de charger le système d'exploitation en mémoire (vive) et de le lancer. Celui-ci cherche généralement le système d'exploitation sur le lecteur de disquette, puis sur le disque dur, ce qui permet de pouvoir lancer le système d'exploitation à partir d'une disquette système en cas de dysfonctionnement du système installé sur le disque dur
Le Setup CMOS, c'est l'écran disponible à l'allumage de l'ordinateur permettant de modifier les paramètres du système
Le Power-On Self Test (POST), programme exécuté automatiquement à l’amorçage du système permettant de faire un test du système (c'est pour cela par exemple que vous voyez le système "compter" la RAM au démarrage) .
Etant donné que les ROM sont beaucoup plus lentes que les mémoires de types RAM,les instructions contenues dans la ROM sont parfois copiées en RAM au démarrage (shadowing=traduire par ombrage).

8. Organisation de la mémoire centrale
La mémoire principale est composée de plusieurs cellules montées en matrice, chaque cellule ou case mémoire ne peut contenir qu’un et un seul caractère. Le fabricant attribue au départ un numéro à caque case. Cette numéro constitue l’adresse de la case.
La case mémoire est un élément binaire qui peut contenir soit la valeur « 0 » soit la valeur « 1 ».. En informatique la case est appelé BIT (Binary Digit).
Pour permettre la communication avec l’extérieur, chaque bit doit pouvoir contenir l’un des caractères alphabétiques (majuscule et minuscule), l’un des caractères numériques et l’un des caractères spéciaux ($,=, -, /, &,*, ],(, ), entre autres) . La représentation de tous ces caractères ne peut se faire que sur une combinaison de n bits pouvant associer 2 n valeurs. La combinaison la plus utilisée est celle correspondant à 8 bits que l’on désigne par le nom d’OCTET (ou BYTE en anglais). Un octet permet donc de représenter 256caractères.
L’octet constitue l’unité logique des unités de mémoires et représente la partie élémentaire de la mémoire à laquelle il est possible de donner une adresse.
La capacité de la mémoire (principale et auxiliaire) s’exprime en K octets ; K étant par définition égal à 1024 (210)octets. On distingue aussi le Méga Octet (MO) qui est égal à 1024 KO (220 octets), et le Giga Octet( GO) qui est égal à 1024 MO (2 30 octets) et le terra Octet (240 octets) .

9. Le code binaire

la logique de l’ordinateur est une logique binaire, celle de l’homme repose sur le système numérique décimal. Il n’existe pas de phénomène électrique ou électronique à 10 états stables. Les phénomène existant n’ont que deux états stables. C’est la raison d’être de la représentation interne binaire de l’information .

10. Introduction aux ports d'entrée-sortie

Les ports d'entrée-sortie sont des éléments matériels de l'ordinateur, permettant au système de communiquer avec des éléments extérieurs, c'est-à-dire d'échanger des données, d’où l'appellation d'interface d'entrée-sortie (notée parfois interface d'E/S).
Parmi les ports les ports USB (Universal Serial Bus, ports séries universels) représentent les interfaces les plus largement utilisées – que les ports séries, et les ports parrallèles-.Les ports USB sont, comme leur nom l'indique, basés sur une architecture de type série. . Il s'agit toutefois d'une interface entrée-sortie beaucoup plus rapide que les ports série standards
Les ports USB supportent le Hot plug and play. Ainsi, il est possible de brancher les périphériques sans éteindre l’ordinateur (branchement à chaud). Lors de la connexion du périphérique à l’hôte, ce dernier détecte l’ajout du nouvel élément.

Les BUS : sont des voies de communication servant à échangées de l’information entre les différents
organes du micro ordinateur.

11. Notion de programme et données

L'ordinateur est une machine électronique. Pour exécuter un travail donné l'ordinateur a besoin d'ordres ou d'instructions. Le suite des instructions que l'ordinateur doit effectuer constitue le programme. Ces derniers sont mémorisés sur des supports extérieurs à l'ordinateur (programme amovible). Certains programmes ne sont pas amovibles mais entièrement câblés. C'est le cas par exemple des programmes utilisé pour le contrôle de processus ou programmes industriels.
Pour réaliser un traitement en ordinateur, il faut :
- introduire un programme mémorisé sur un support externe dans la mémoire centrale
- introduire les données (Pour gérer la scolarité , on introduit pour chaque étudiant son matricule, le
nom, les matières enseignées, les notes par matière, etc.). Les données sont toujours stockées sur des fichiers avant d'être transférées en mémoire centrale pour être utilisées par le programme.
Différentes couches logiciels existent pour faire fonctionner l’ordinateur :
Le système d’exploitation : programme qui fait fonctionner la machine. IL
- démarre l’ordinateur et le rend fonctionnel,
- gère les ressources (Processeur, La mémoire centrale, Les entrées / sorties, les fichiers) de l’ordinateur.
Exemple : allouer le temps du processeur ,l’espace mémoire, périphériques d’Entrée/Sorties…
- Exécute les programmes utilisateurs (sert d’interface)
Les logiciels d’applications : MsWord, Excel, Powerpoint….
Les programmes d’applications : programmes utilisateurs

12. Notion de langage
Pour être exécutés, les programmes doivent être écrits sous une forme compréhensible par la machine. Cette forme constitue le langage de programmation.
On distingue :
- Les langages de programmations proches de la langue courante : on les appelle des langages
évolués (PASCAL, FORTRAN, BASIC ...).
- les langages de programmation proches de la machine : on les appelle des langages machines.
Pour être utilisables par l'ordinateur les programmes écrits en langages évolués sont traduits en langage machine par d'autres programmes appelés compilateurs.



1 commentaires:

Marie Brunette a dit…

plombier chilly mazarin
Plombier Yerres
[quote=Viahstub]plombier vigneux sur seine

[url=http://plombiervigneuxsurseine.urgenceartisanpascher.com/]plombier vigneux sur seine[/url]

plombier vigneux sur seine

Plombier vigneux sur seine[/quote]

 
Blogger Buster